Pâques 2007

Nº d'ordre: 33 

THÉODORE II

PAR LA GRÂCE DE DIEU PAPE ET PATRIARCHE D'ALEXANDRIE ET DE TOUTE L'AFRIQUE À TOUT LE PEUPLE DU TRÔNE APOSTOLIQUE ET PATRIARCAL D'ALEXANDRIE, QUE NOTRE DIEU, SAUVEUR ET RÉDEMPTEUR JÉSUS-CHRIST, QUI EST RESSUSCITÉ DES MORTS, LEUR ACCORDE LA GRÂCE, LA PITIÉ ET LA PAIX.

 «Pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui est

vivant ?   Il n'est point ici, mais il est ressuscité»

Chers enfants du Christ, bien-aimés et bénis,

 Christ est ressuscité!

C’est lors de la glorieuse et lumineuse résurrection du Seigneur que son sacrifice volontaire sur la Croix, afin de sauver l’Homme, prend toute sa signification. La résurrection est la réponse à l’entrée du diable dans la vie de l’Homme. Le créateur de l’univers, le Père miséricordieux, n’abandonne pas ses enfants, même après leur désobéissance et leur chute. La promesse faite par Dieu à Adam et Ève « ..et je mettrai inimitié entre toi et la femme, et entre ta semence et sa semence. Il te brisera la tête, et toi tu lui briseras le talon » (Genesis 3:15), se réalise par la Résurrection. L’âme humaine, qui provient de Dieu, est sauvée et débarrassée des chaînes de l’usure, et elle retourne auprès de son Créateur.

La résurrection nous indique la rédemption et le but de la Création. Notre âme renaît, s’éloigne de ce monde terrestre et, guidée parle phare lumineux de la résurrection, se dirige vers le Seigneur. Désormais, l’Homme sait ce qu’il doit faire pour participer au royaume des cieux et pour soulever sa croix afin de suivre le Christ ressuscité.

Nous savons donc que l’humilité et la générosité, l’amour et le sacrifice au profit du prochain, la repentance et la libération de l’âme des chaînes du péché, la prière et la communion du corps et du sang du Christ, nous conduisent sur le chemin de notre propre résurrection. Mais avant d’y aboutir, ce chemin passe d’abord par la difficile montée du calvaire, puis par le tombeau vide. Mais pouvons-nous comprendre où se cache le calvaire, dans notre vie quotidienne ? Chaque fois que nous sommes indifférents aux besoins de notre prochain, chaque fois que nous participons aux injustices, à la violence, à l’égoïsme et à l’arrogance, chaque fois que nous prenons part à la confusion idéologique et à la contestation généralisée, nous redescendons la pente du calvaire et nous nous éloignons de la Croix qui se trouve au sommet. Nous suivons alors une autre route, qui ne mène vers aucune résurrection. 

Chers enfants du Christ, bien-aimés et bénis, Africains, Arabes et Grecs de toute la terre d’Afrique, 

la Résurrection du Seigneur nous appelle vers l’Église ; c’est par la Divine Communion et par la participation au même calice que nous nous unissons au Christ et les uns aux autres. Nous sommes tous frères, nous sommes tous enfants d’un même Père, et pour cette raison, chacun d’entre nous doit aider l’autre, l’aimer et lui pardonner. La phrase « en vérité, le Seigneur est ressuscité », que nous proclamons, doit résonner dans chaque coin de la terre africaine et dans toutes les langues. Mais l’espoir de la résurrection doit aussi se transformer en actes : la douleur, le malheur, la misère, la peur de notre frère africain doivent devenir notre propre préoccupation. C’est nous qui lui tendrons la main pour qu’il s’y accroche. 

L’activité de mission de l’Église d’Alexandrie augmente chaque jour, avec l’aide précieuse de milliers de nos frères. Les dons d’amour se traduisent en milliers de tonnes de produits nécessaires, en écoles et dispensaires, en églises et en puits, afin de réaliser chaque jour le message de la Résurrection. Les milliers de membres de nos missions, tant des laïcs que du clergé, travaillent sans cesse et se surpassent pour faire naître le sourire d’enfants qui manquent de tendresse et d’amour. Mais il reste encore beaucoup à faire. Nous remercions tous ceux qui se trouvent à nos côtés dans l’accomplissement de notre difficile travail, que nous continuerons pour combattre la misère du continent africain. 

Chers enfants bien-aimés et bénis de toute la terre d’Afrique, 

je vous souhaite de tout cœur que le Seigneur qui est ressuscité vous guide, vous protège et qu’il vous accorde tout don qui Lui est agréable, afin que son nom soit loué quotidiennement. 

En vérité, le Seigneur est ressuscité ! 

† Théodore II d’Alexandrie et de toute l’Afrique 

En la Grande Cité d'Alexandrie en ce Dimanche de Pâques 2007